Il peut naître entre un avocat et son client, un litige qui tient soit des honoraires de l’avocat, soit plus largement, des manquements du client ou de l’avocat à ses obligations.

Lorsque les manquements de l’avocat sont d’ordre déontologique, ils sont soumis au Conseil de l’Ordre des Avocats siégeant comme conseil de discipline.

La saisine dudit Conseil ne fait pas obstacle aux procédures judiciaires. Toutefois, celles-ci ne peuvent être initiées contre l’avocat que sur [autorisation du Bâtonnier] ?